Marc Chagall, New Yorker, 1949
Musiche: Gershwin, Rhapsody In Blue
Technique: black art e macchine teatrali

Chagall est l’un des plus célèbres artistes installés en France au XXe siècle. Son œuvre, sans se rattacher à aucune école, présente des caractéristiques du surréalisme et du néo-primitivisme. Inspirée par la tradition juive, la vie du Shtetl et le folklore russe, elle élabore sa propre symbolique, autour de la vie intime de l’artiste.
 
Son travail laisse une large part à son imagination et ses rêves. Si en deux mots, on pouvait caractériser son œuvre, on parlerait de « chromatisme onirique ».
 
Il sait partager ses sentiments par des couleurs très vives et pleines de légèreté. Quand il peint son couple survolant sa ville natale, il montre un esprit bohème et souvent détaché de la réalité. Main dans la main avec sa compagne, il exprime alors un amour omniprésent et un regard bienveillant sur le monde. Son œuvre est tour à tour théâtre juif, rêves ou images : « Mon cirque se joue dans le ciel, il se joue dans les nuages parmi les chaises, il se joue dans la fenêtre où se reflète la lumière » (Marc Chagall).
 
L’artiste semble se poser en observateur du monde, d’un monde richement coloré comme vu à travers des vitraux.
L’histoire d’amour présentée se compose de trois personnages : un jeune homme errant qui marche seul dans un parc à Paris, une jeune fille solitaire et si légère qu’elle peut voler, une femme de papier… Nous avons choisi Steinberg pour le bon signe!

Back to top